mercredi 5 mars 2014

Les chevaliers des Highlands de Monica Mc Carty

 
 Les chevaliers des Highlands de Monica Mc Carty
 
 
Tome 1 : le chef
 

Comte de Carrick et seigneur d'Annandale, Robert Bruce revendique le trône d'Ecosse. Or pour vaincre les Anglais, il lui faut des mercenaires d'élite, des Highlanders. Et à leur tête, le meilleur de tous : Tormod MacLeod, une force de la nature. Mais Tor, dévoué à son clan, refuse de s'impliquer dans cette guerre. Comment le convaincre ? En le piégeant. C'est ainsi que Christina Fraser se glisse une nuit dans son lit. Au matin, Tor est sommé de l'épouser. Par le jeu des alliances, le voilà contraint d'embrasser une cause qui n'est pas la sienne. Et c'est fou de rage qu'il accueille sa jeune épouse en son fief de Dunvegan...



 
Avant toute chose ... Dès qu'il s'agit de Monica - Oui car on est amie .. sur Facebook - je suis impartiale ... donc, tant pis !!
 
J'ai adoré retrouver les MacLoed - mais bon à cette époque il n'y avait pas beaucoup de noms de famille donc sorry -.
Je ne vais pas trop entrer dans les détails de l'histoire - car je m'en souviens plus.. trop éprise par MacLoeds-
 
Outre Tor - qui m'a fais fondre -, j'ai trouvé la force de caractère de Chrsitina respectable - au vu de ce qu'elle doit endurer pour "plaire" à son père - et des péripéties qu'elle doit endurer ...
Pffiouu ... Restons-en là pour eux ...
 
La trame est bien ficelée, et rien de telle qu'une bande de "brute" pour vous donner des sueurs froides... euh chaudes !!!
 
Note : 4/5
 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Tome 2 : Le faucon
(Lu dans le cadre du challenge de LivreAddict 1 mois = 1 challenge)
 
 
 
 

Fille du conte d'Ulster, lady Elyne est nostalgique de sa jeunesse insouciante. Avant de se marier, elle ose une dernière fois le "plongeon de la demoiselle" dans les eaux glacées de la mer d'Irlande. C'est alors qu'elle surprend une bande de pirates, en réalité la garde secrète du roi d'Ecosse en exil. A leur tête, Erik MacSorley, marin d'élite venu engager des mercenaires. La raison voudrait qu'il élimine ce témoin gênant, pourtant il décide de garder captive cette jeune femme qui se dit simple gouvernante. Même si elle manque singulièrement d'humilité et s'obstine à lui tenir tête avec une effronterie aussi déconcertante que séduisante...
 
 
 
 
Si vous voulez être sur que je ne participerais jamais à votre fête d'anniversaire, fêter cela à bord d'un bateau et soyez sur de ne pas me voir .. Par contre, si le beau Erik est de la partie veut bien faire une concession ...
 
 
A l'inverse du tome 1, j'ai trouvé celui-ci trop long - un goût de frustration durant la lecture -, certes les dialogues n'étaient pas très rechercher - oui/non, ...-, j'ai malgré tout eu un peu de mal à m'imprégner des personnages, plus particulièrement de celui d'Elyne - non ce n'est pas de la jalousie -, mais le côté nunuche, fille à papa - très peu pour moi-.
 
Heureusement, l'issue m'a redonné le sourire et m'a donné envie de me plonger - pas dans l'eau - mais dans la suite de leur aventure ..
 
 
Note : 3.6/5
 
 
 
-------------------------------------------------------------------------------------
 

 
Tome 3 : La Vigie
 
 
 



1307. L'Ecosse se déchire dans une guerre de succession sanglante. Membre de la garde d'élite de Robert de Bruce, Arthur Campbell, surnommé la Vigie pour ses talents d'éclaireur, a pour mission d'infilte/r le clan MacDougall afin de préparer l'attaque. L'opération lui plaît d'autant plus qu'il voue une haine féroce à John MacDougall, seigneur de Lorn, l'assassin de son père. Mais au château de Dunstaffnage, il retrouve cette ravissante inconnue à qui il a sauvé la vie un an plus tôt. Cette beauté n'est autre que la fille de John, Anna MacDougall, désormais son ennemie. Et cette fois, il doit causer sa perte.
 
 




Comparez au deux tomes précédents j'avais hâte de lire celui-ci - au vu du personnage énigmatique qu'est Arthur - ....

De manière générale, ce tome-ci suit la trame des précédents - l'auteure n'invente pas une histoire en cours de chemin -.  En ce qui concerne les personnages, j'ai pas mal apprécié la force de caractère de la belle inconnue - dont je tairais le nom .. vu qu'il n'apparait pas dans le résumé .. Je pense que ça fait parti du suspens - en ce qui concerne Arthur  : personnage taciturne, isolé et très très vigilant - quelque fois... -.

Pour ce qui est de l'histoire d'amour et bien l'auteure n'a pas inventé l'eau - assez prévisible-  même si à la fin je m'attendais à autre chose sur ce point ...

Vais en rester là, pour celle et ceux qui n'ont pas encore entamé le tome 3, je vous le recommande car il se lit assez vite et le suspense est assez basique.

Note : 3.5/5


---------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome 4 - La Vipère



1306. Edouard Ier d'Angleterre et Robert Bruce se disputent le trône d'Ecosse. Décidé à prendre son rival de court, Bruce fait mander la comtesse Isabella MacDuff qui, de par son lignage, détient le droit héréditaire de couronner les rois. Elle sera protégée par un de ses meilleurs mercenaires, Lachlan MacRuairi, surnommé la Vipère. En dépit de la méfiance que lui inspire cet ancien pirate, Isabella se sent indéniablement troublée par sa présence. Mais pourra-t-elle compter sur lui lorsque, tombée dans le guet-apens tendu par ses ennemis, elle sera condamnée au sort le plus funeste ?


Alors que toutes celles qui se sont senties frustrées lors de la lecture du Tome 2 avec la réapparition de Lachlan sans son escorte se rassure, ce tome-ci entre plus dans les détails...

De toute la série ce tome-ci, m'a plus agrippé aux tripes du faite qu'on avait affaire tout d'abord à Lachlan le guerrier bâtard et mercenaire sans foi, ni loi ... Mais on avait surtout  affaire à un Guerrier - certes les précédents l'étaient aussi -, mais à la différence que le rôle de Lachlan dans la garde secrète est plus profonde et revêt un besoin d'absolution, et donc cela le rend encore plus attachant.

Certes, l'histoire est plus longue et lourde car elle n'est pas "trop" entrecouper de scène "Olé Olé", mais elle n'en reste pas moins intense, que cela soit entre Lachlan et Isabelle, mais surtout de part leur combat mutuelle face à leur sentiment et leur vision du devoir ...

Je n'entrerais pas trop dans les détails, pour vous puissiez garder une part de suspense, et que j'évite les spoilers comme la peste !!!

Note : 3.6/5
-------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)