dimanche 30 mars 2014

H.O.T, tome 3 - Delicieuse ivresse de Lacey Alexander





 
 
 

Rogan Wolfe est un flic bad boy, un loup solitaire toujours en quête d’action et de nouveauté. Désormais il vit dans le quartier sexy de South Beach, à Miami, travaillant sous couverture et prêt pour un nouveau départ.

April Pediston incarne à elle seule le sens du mot « responsabilité », son travail d’avocate  la met constamment sous pression. Un soir, elle rencontre une cliente dans un bar de la ville, une bagarre éclate et elle est sauvée par un inconnu.

A première vue, Rogan et April ne forment pas le couple idéal. C’est une  professionnelle jusqu’au bout des ongles, il est plutôt rude et prêt à tout. Avec lui, April sent son précieux contrôle lui échapper totalement. Pourra-t-elle réellement succomber à toutes ses exigences ? Leur rencontre va les conduire au cœur d’un désir qui est sur le point de bouleverser totalement leurs vies.
 
 
 
 
L'histoire démarre sur les chapeaux de roues, Rogan qui a maintenant intégré la police de Miami - après avoir quitter ces amis (ici) -, va faire la rencontre d'April alors qu'il travaille sous couvert au "Tropico".
Alors, qu'il réussi à sortir April d'une bagarre générale et qu'il s'octroie sa petite récompense ... On l'impression que l'histoire commence et que celle-ci va être rocambolesque...
 
Et bien, non il faudra attendre la 170ème  page, pour avoir quelque chose à se mettre sous la dent.  Car entre le second chapitre et la page susmentionnée et bien j'ai cru défaillir 10 fois ...
On n'a affaire à une jeune demoiselle qui ne va faire que parler toute seule - oui/non, je le veux, mais je ne peux pas - .... Sans compter que notre cher Rogan, va s'y mettre lui aussi ... On a droit à deux trois galipettes ... Mais on parle de Rogan, l'Homme qui a su dans les tomes précédents prendre la place du héros principal au profit des héros en place.  L'Homme qui a su donner un sens au mot addictif et petite culotte souillée ... Et bien, là pour le coup, le héros ne nous donne rien qui vaille ... Sa réputation de sex-machine en prend pour son grade.
 
Par contre, ce que je n'ai pas vu arriver c'est le côté "good-boy" de Rogan - mince -.  Entre les soliloques d'April et Rogan et leurs jeu de mains.  On voit apparaître une nouvelle facette de Rogan, un homme au cœur tendre et attentionné, qui va permettre à April de se sortir la tête de l'eau.  Car April est certes le prototype de la jeune demoiselle en détresse -soumise par les siens-, ce qui en contrepartie l'oblige à vouloir tout contrôler dans la vie de tous les jours et dans son boulot d'avocate - ce qui ne fait pas toujours les affaires de Rogan "le dominant" -.  Parenthèses qui a permit d'un peu adoucir l'image de sex-machine - bye bye BDSM, hello sexe "normal"... avec quelques incartades -.
 
En ce qui concerne, l'histoire à proprement parler - car Rogan doit bosser -, et bien entre le 1er chapitre ou l'auteur nous donne quelques brides, il faudra attendre la fin du livre pour avoir son moment sueur froide ... - pas spoliers-.
 
Pour conclure, je sors de cette lecture fortement dubitative entre le beau Rogan dont j'attendais patiemment les aventures en "solo" et la découverte de son côté "good-boy" ... Entre les deux mon cœur balance et espère que la suite sera plus croustillante...
 
 
Note : 3/5



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)