samedi 11 juillet 2015

Hanayoi : La chambre des kimonos de Yuka Murayama

 
 
Couverture de Hanayoi - La chambre des kimonos
 
 
 
 
Editeur : Presse de la Cité
Collection : Littérature Etrangère
Nombre de pages : 378
Date de publication livre : 26.03.2015
Date de publication ebook : 26.03.2015
Genre : Erotique (??) - Adultère
Prix : 14.99 - 21.50€
 
 
 
 
Asako est l'héritière d'une boutique de kimonos, une maison très renommée installée à Tokyo depuis trois générations. Fière de sa famille, toujours pleine d'idées, elle lance sa propre affaire avec une collection de kimonos anciens que son grand-père lui a léguée. A ses côtés, Seiji, son mari, souffre à la fois d'un complexe d'infériorité et d'un profond mal-être. Depuis longtemps, il ressent secrètement le désir d'une soumission totale qui lui permettrait de se libérer de toutes les pressions qui pèsent sur lui. Ils vont bientôt découvrir tous deux des plaisirs charnels qu'ils n'avaient jamais connus, mais avec d'autres partenaires...
 
 


Je tiens tout d'abord à remercier Anne des Edition Presse de la Cité pour ce Service-Presse

Et bien si on m'avait dit qu'un roman traitant de l'adultère et de la culture japonaise, c'est un roman érotique et bien ma foi, je pense n'avoir rien compris au genre littéraire jusqu'à présent.  Oui, ce roman a été une vrai déception.  On en parle - en tout cas on le catalogue comme étant - un roman érotique et donc on s'imagine énormément de choses de ce point de vue, et au vu du nom de l'auteure, je vous avouerais que je m'attendais à découvrir un nouveau type d'érotisme que celui fourni jusqu'à présent par les Editeurs.  Et làààààààààààà, ce fut vraiment la douche froide, que dis-je, je pense que même le pôle Nord est plus chaud de ce point de vue.
 
Certes, cela ne m'a pas empêché de lire le roman, n'ayez crainte, j'ai suivi scolairement les parcours de Asako et Seiji, ainsi que Chisa et Masataka ces jeunes couples "d'amoureux" que tout oppose et qui vont réussir à se rencontrer par le biais d'un fantasme commun.
Du côté d'Asako et Seiji, ce n'est pas l'Amour fou, mais plus une relation de cohabitation "ami-ami", et leur séparation professionnelle ne va absolument pas arranger les choses, du point de vue de Chisa et Masataka, couple uni sous le régime du "mariage de complaisance", ils vont réussir à avoir un enfant, mais cela n'enlève en rien le faite que du point de vue sexuel, c'est le calme plat.  Ce qui va pousser Masataka, à prendre "son pied" hors du lit conjugal .. Je ne vous donne pas la raison de son choix, c'est un peu morbide !!! Erotisme, qu'on a dit ???
 
Ne vous inquiétez pas, chers lecteurs car on aura quand même droit à un peu de scènes "torrides", pas de quoi en faire tout un plat, mais c'est toujours ça de prit.  L'union de Chisa/Seizi va donner lieu à un jeu de dominantE/soumis et du côté de Asako/Masataka ont aura aussi droit à une petite attirance.
 
Le seul point positive, si je puis dire, vient de l'apprentissage de la culture japonaise, attention vous ne sortirez pas de cette lecture avec un nouveau Routard, mais j'ai trouvé cette phase  intéressante de voir les codes et les uses, la différence entre les grandes villes, ce qui est censé jouer automatiquement sur les mentalités de nos protagonistes, mais voilà sur ce point petite fautes de l'auteure qui a plus privilégiés le côté "touristique" au côté humain de nos héros, et donc à part leurs actes, je ne puis vraiment vous donner un avis sur ceux-ci - quelques bribes, mais sans plus -.  Dommage.
 
Pour ce qui est de la trame, je n'ai pas du tout saisi le but de l'auteure, ce côté flashback à chaque chapitre - dédié à chaque fois, à l'un ou l'autre protagoniste - n'a pas été très clair, je n'ai pas du tout compris le but de l'auteure, je me suis souvent perdue dans les explications, aucune chronologie claires, pas de sens stable à l'histoire que des faits mis l'un à la suite de l'autre sans grande explication.  Tant pis.
 
Ce qui vous vous en doutez bien, donne d'un point de vue général : Une lecture décevante.  Dommage.

Lue dans le cadre du partenariat avec




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)