mardi 1 avril 2014

Rien que nous de Kristin Halbrook



 
 
 
 
 
 
 


Zoé, quinze ans, vit seule avec son père depuis la mort de sa mère. Alcoolique et violent, ce dernier est incapable de s'occuper de sa fille. Will, dix-huit ans, rêve d'arracher celle qu'il aime à ce quotidien triste et sans avenir. Une nuit, après s'être battu avec le père de Zoé, Will emmène la jeune fille, et ensemble, ils décident de tout laisser derrière eux. Ils prennent la route, direction Las Vegas, avec un rêve un peu fou : s'y marier et être heureux, simplement. Mais la police est à leurs trousses et Will ne tardera pas à avoir des ennuis. Entre les deux amoureux, la tension monte et ils vont réaliser que les rêves, même les plus doux, doivent avoir une fin...


 
 
 
 
L'histoire se passe dans l'Amérique profonde - plus précisément dans le Dakota -.  Zoé jeune lycéenne de 15 ans va faire la connaissance de Will, jeune issue de foyer - à la suite d'un abondant familial-. 
 
A la suite des mauvais traitement infligé par son père - orpheline de mère-, Zoé va prendre la décision de tout plaquer et de s'en aller avec Will.
 
 
J'ai adoré le fond de l'histoire, quelque soit ta classe sociale " tout le monde à droit au bonheur".  Certes les dialogues étaient lourds, mais très bien adaptés à la situation géographique et sociale des protagonistes.  J'ai trouvé "leur je t'aime", un peu lourds - toutes les 10 secondes - mais c'était tellement vrai et rempli de sincérité qu'on ne peut que les pardonner, car on ressentait le besoin qu'avaient nos chères "Young Bonnie and Clyde" à se donner ce quelque chose qu'ils n'avaient jamais eu et connu ... L'Amour.
 
 
Bien-sûr à certains moment, j'ai failli abandonner ma lecture, ce besoin qu'avait Will de toujours considérer Zoé, comme une poupée et de s'excuser pour un oui ou pour un non... M'a un peu blasé.  Mais l'histoire reste très addictif, est soutenue, car l'histoire ne se donne pas sur un seul ton, mais est vu et ressenti par chacun des protagonistes. 

Je ne peux entrer dans les détails du livre au risque de spolier... Mais la seule chose que je puis vous dire ... Même si l'issue est connue et ressentie dès le départ, cela ne m'a pas empêché de verser quelques larmes.


Mention
 
 
Lue dans le cadre de la lecture commune proposée par Tia Bella
 
 
 


Note : 4/5
 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)