samedi 26 avril 2014

Les filles du prophète de Peggy Riley




Couverture Les filles du prophète
 
 
 
Convaincue que son mari, le chef d'une communauté religieuse, a tenté de tuer ses disciples, Amaranth décide de prendre la fuite avec ses deux filles, Amity et Sorrow. Après quatre jours de cavale, les fugitives échouent au beau milieu de l'Oklahoma, chez Bradley, un fermier solitaire et désœuvré qui accepte de les héberger. Ce qui ne devait être qu'une solution temporaire prend des allures de nouveau départ pour Amaranth, malgré sa peur d'être retrouvée par son mari...
Si Amity s'accommode de la nouvelle situation et découvre le monde avec des yeux émerveillés, Sorrow, quant à elle, n'a qu'une obsession, retourner dans la communauté pour reprendre sa place de prophétesse auprès de son père, et ce, quel qu'en soit le prix.
 

 
Je tiens tout d'abord à remercier les Ed. Presse de la Cité pour ce Service-Presse
 
 
 
Alors qu'un incendie a ravagé le temple qui les a vu grandir Amaranth, l'épouse nr 1 s'enfuit avec ces filles, Amity et Sorrow.
 
Il ne met point possible de vous relater cette histoire sur fond de secte, de soumission et d'avilissement sans spolier la trame.
 
Je n'ai pas été prise par les personnages, j'en attendais plus surtout sur le personnage d'Amaranth, la mère car tout commence par elle - Comment en est-elle arrivée là, pourquoi avoir accepté une telle situation, même son bref flashback m'a semblé assez vide d'information -, l'auteur exprime au mieux cette sensation de persécution, qui peut être légitime au vu de sa situation, mais j'ai trouvé cela trop surfait -,  en ce qui concerne, sa fille ainée Sorrow, la psychopathe du lot, qui n'avait qu'une seule envie de rentrer chez elle, au vu du rôle qui lui a été attribué par son père au sein de la communauté, son personnage m'a plus foutu les jetons qu'autre chose.  Enfin, Amity, représentait un rôle assez dubitative entre l'envie de plaire à sa mère, accepter sa nouvelle vie, cette envie de découvrir le monde, bannir les règles et sa sœur, a qui elle voue un culte, malsain.  J'ai eu un petit pincement au cœur, pour elle.
 
J'ai apprécié le côté "flash-back", car sans cela l'histoire n'aurait eu aucun sens.  Elles s'enfuient, mais sans en connaitre la raison, j'aurais abandonné ma lecture en cours de chemin.
 
Pour conclure, j'en attendais plus de cette lecture qui est un mélange de l'histoire de Pandi et Waco.  L'auteur n'a pas su me transporter même si ça reste une histoire agréable à lire et fort intéressante, car le sujet de société traité, est un sujet assez sensible mais à certains moment l'auteur est passé à côté "de la touch", qui aurait donné plus de sensibilité à la trame, sans compter la longueur de celui-ci.
 
Mention
 
Lue dans le cadre du partenariat avec
 
 
 
Note 3/5
 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)