samedi 25 avril 2015

Les chevaliers des Highlands, tome 8 - Le brigand de Monica Mc Carty

 
 
 
Editeur : J'ai lu ( pour Elle)
Collection : Aventures & Passions
Nombre de pages : 407
Date de publication livre : 18.02.2015
Date de publication ebook : 18.02.2015
Genre : guerre de clan, romance historique, alliance secrète
Prix : 5.99 - 7.40 €
 
 
 
Au château de Kildrummy, fief de son frère Clifford chargé par le roi de mater la rébellion écossaise, la toute jeune Rosalin est fascinée par un prisonnier au physique de colosse. Apprenant qu’il va être exécuté, elle se glisse une nuit jusqu’à son cachot et le libère. Six ans plus tard, le vent a tourné. Les Highlanders victorieux sèment la terreur en territoire anglais. Lors d’un raid sur le village, Rosalin est enlevée. Son ravisseur n’est autre que Robbie Boyd, son amour de jeunesse… qui la trouble toujours autant. Maintenant, il est devenu l’homme le plus redouté d’Écosse et ne fera qu’une bouchée de la sœur chérie de son ennemi juré.
 
 
 
Je tiens tout d'abord à remercier Place to Be et les Edition J'ai lu pour Elle pour ce Service-Presse
 
 
Oui, ce roman m’a plu, mais le sale caractère de Robbie dit le Brigand était tellement lourd que je n’ai pu apprécier ma lecture à sa juste valeur.
Tandis que la guerre fait rage dans les contrées d’Ecosse, Robbie et Alex sont faits prisonniers au château de Kildrummy.  Ne pouvant supporter de voir ses « gentils » condamnés dans une telle situation, Rosalin Clifford, va permettre à Robbie et ses alliées de quitter le château.  Quelques années plus tard, Robbie n’ayant toujours accepté cet état de fait et ayant – encore – une haine à l’égard de Clifford, va enlever son fils et sa sœur, Rosalin.
Comme dis précédemment, j’ai apprécié ma lecture dans les grandes lignes, mais la rancune tenace de Robbie ne m’a pas permis d’apprécier ma lecture.  Il en fallait un et ce tome, m’a laissé dans un état mi-figue mi-raisin.
J’ai affectionné le personnage de Rosalin, cette jeune demoiselle qui du haut de ses 17 printemps, va défier son frère au profit de l’ennemi et va continuer au fil du temps à vouer un culte pour ce guerrier « sans visage ».  Ces prises de position à l’égard de Robbie permettent d’atténuer son discours, sans oublier ses prises de position auprès de sir Alex Seton.
Pour ce qui est de l’histoire, celle-ci fut plus rocambolesque.  Rosalin n’est pas du tout une jeune demoiselle en detresse, non c’est l’otage/la monnaie d’échange entre Robbie et Clifford.  Une femme avec du caractère qui va réussir à mettre à mal ce grand guerrier ainsi que sa défense.  Mais voilà, tout cela n’a pu attenuer le discours grossier de Robbie qui va mener à la défection de son allié.
Enfin, petit moment de lecture, appréciable malgré le personnage « grossier » de Robbie.
 
 
Lue dans le cadre du partenariat avec
Photo
 
*************
 
UN CLIC ... UNE CHRONIQUE
 
Photo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)