mardi 7 avril 2015

Ladies', tome 1 - Taste de Laura Trompette

 
 
 
 
Editeur : Edition Blanche ( Hugo & Cie)
Collection : New Romance
Nombre de pages : 346
Date de publication livre : 02.04.2015
Date de publication ebook : 02.04.2015
Genre : F/F, découverte, romance contemporaine
Prix : 12.99 - 17 €
 
 
 
 
Éléonore, jolie blonde élégante et mère de famille de 33 ans, est directrice artistique du groupe de luxe Modus à Paris. De nature douce, ancien peintre, elle a cependant appris à s'adapter à la jungle du monde de la mode. Crystal, 26 ans, est une grande brune incendiaire qui vit en colocation avec son chat caractériel et s'adonne depuis longtemps à un hédonisme sans étiquette sexuelle. Ambitieuse, elle débarque chez Modus avec l'idée secrète de développer la collection de chaussures qu'elle dessine et peaufine depuis longtemps avec son meilleur ami Lorenzo. Leur rencontre bouleverse leurs vies. Dès le début, une complicité se noue. Teintée d'ambiguïtés pour Crystal, auxquelles Eléonore se découvre étrangement sensible. Commence un intense jeu de séduction entre elles, dont l'issue semble incertaine. Entre le lancement du parfumLadies' Taste au cours d'une soirée grandiose, les mesquineries et les coups bas dans les couloirs de Modus, chacune apprendra à quel point la passion peut parfois s'affranchir de tout.
 
 
 
Je tiens tout d'abord à remercier Olivia des Edition Blanche pour ce Service-Presse
 
 Avant-Propos : Après autant de temps vous n’êtes pas censé ignorer que moi et les résumés ça fait deux.  Et lorsque j’ai commencé à lire ce roman, je me suis demandée si j’avais affaire à mon « premier » F/F. N’étant pas une fan du genre M/M et bien, je ne suis jamais partie voir son pendant au féminin et pour le coup, je sors de cette lecture mi-figue mi-raisin.  Aucun rapport avec le style de vie des personnages, mais dû au fond de l’histoire et au comportement d’Éléonore.

 
Paris.  Éléonore, 36 ans – toute ses dents, j’espère – est directrice au sein de l’agence Modus. Mariée, deux enfants en bas-âge.  En bref, Elé a tout pour elle.  Crystal Roche, 26 ans – toute ses dents, j’espère -, est fraichement engagée en tant que stagiaire au sein de Modus.  En plein dans la fleur de l’âge et de tous les excès, Crystal brûle la vie par les deux bouts, mais Crystal a surtout un très grand appétit sexuel, qu’elle n’a jamais caché.  Et sa nouvelle conquête n’est autre qu’Eléonore.
 
Jusque-là, je dirais tout va bien, on ne contrôle pas ses sentiments, blabla … Ce qui m’a directement fait défaut : Eléonore est entrée dans cette relation sans « trop » se poser de question.  Oui, on a droit au petit déni, ensuite l’acceptation, mais attention pas un mot au mari – Je pensais que c’était LE fantasme ULTIME à tout hommes ? -, à la famille au travail.  En bref, Elé mène une triple vie : familial, professionnelle et extraconjugale avec Crystal.  Et c’est là où je me suis sentie mal, car j’ai un gros problème avec les relations extraconjugales.  Que ce soit un homme qui trompe sa femme ou inversement  -> Juste rédhibitoire.  Et là, l’auteure m’a un peu perdu. 
 
Un peu car à côté de ça, il y a une petite histoire, qui tourne principalement autour de Crystal et de sa futur marque de chaussure.  Cette partie était quelque peu intéressante, mais voilà étant donné que le sujet principal est la relation – découverte – entre Crys et Elé et que j’ai un peu freiné des quatre fers et bien j’ai à moitié apprécié ma lecture.
 
Restons correct.  Certaines phases m’ont plu, m’ont fait sourire.  Mais à côté de ça, j’ai été un peu indisposée face à l’attitude d’Eléonore, même si vers la fin elle se reprend en main, je n’ai pas compris pourquoi elle n’a pas testé son mari, voir sa réaction – petite coquille-vide de ce côté-là -, je regrette aussi un peu le survol des émotions d’Eléonore, on reste dans quelques chose d’assez basique, je m’attendais à plus de questionnement de sa part, face à cette découverte et cette relation  – inédite -.  Le côté jaloux possessif de Crystal à lui aussi été vu de manière basique et pourtant ce n’est pas faute d’avoir lu entre les lignes que sa possessivité était une tare pour son entourage.  A suivre de ce côté-là, aussi.

 
Je sors de cette lecture, un peu déstabilisé car pour une première, je m’attendais à plus de volupté, c’était trop sauvage. J’ai toujours cru qu’une femme c’était sensuel, doux et là, Crys est un peu au antipode.  Je lirais - bien-sûr- la suite des aventures de Crys et Elé, et j’espère vraiment que l’auteure reviendra sur les vrais ressentis d’Eléonore – la simple brève en fin de roman, ne m’a pas convaincu -.
Enfin, petite lecture, qui se lit très vite, mais qui mérite une suite plus approfondi … Donc à suive ce 2 juillet.
 
 
Lue dans le cadre du partenariat avec
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)