dimanche 9 mars 2014

Mon meilleur ennemi de Deborah Bluementhal






Petite fille, je n’avais qu’un rêve : quitter ma province pour conquérir New York. Et figurez-vous que mon rêve a été exaucé : à presque trente ans, j’ai ma propre rubrique au New York Daily, un appartement en plein Manhattan, une multitude de sacs à main très chic et horriblement chers, et un petit ami divin qui ressemble fort à Mr. Perfect. Sauf qu’il y a tout de même un petit détail qui me chiffonne. Et ce petit détail s'appelle Slaid Warren. Journaliste vedette du plus grand journal de New York, Slaid est mon principal rival, pour ne pas dire mon pire ennemi. Et contrairement aux autres filles, je ne me fie pas à ses faux airs de Johnny Depp, ni à ses costumes hors de prix. Inutile de vous dire que, lorsque j’ai découvert que ce sinistre individu était sur le point de me voler – une fois de plus !  le scoop de l’année, j’ai viré folle furieuse, tendance légèrement hystérique. Je ne sais pas pour vous, mais je crois, moi, qu’il est plus que temps de régler son compte à Slaid Warren…

 
 
 
 
Je ne suis pas une grande adepte de cette mini vague de "Chick" ... Et pour le coup, ce roman a confirmé mon aversion à cette série ...
 
Jeune demoiselle qui quitte sa province pour réussir coûte que coûte au risque de blesser ses grands amis et qui à la fin du livre sans sort sans qu'aucun message de moral et de bon sens ne transparaisse ... Voila ce qui transparait durant la lecture de ce livre ... Sans compter le Grand passage où l'Amour éclaire ses journées dans un dialogue qui ma foi m'a donné envie de relire mes "Martine".
 
Pas déçue d'être arrivé au bout de ma lecture
 
2.5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)