mercredi 4 novembre 2015

Smog of Germania de Marianne Stern

 
 
Editeur : Chat Noir
Collection : Black Stem
Nombre de pages : 344
Date de publication livre : 01.06.2015
Date de publication ebook : 09.06.2015
Genre : Science-fiction
Prix : 5.99 - 19.90€
 
 
 
Germania, début des années 1900, capitale du Reich.

À sa tête, le Kaiser Wilhem, qui se préoccupe davantage de transformer sa cité en quelque chose de grandiose plutôt que de se pencher sur la guerre grondant le long de la frontière française - et pour cause : on dit qu'il n'a plus tous ses esprits. Un smog noir a envahi les rues suite à une industrialisation massive, au sein duquel les assassins sont à l'oeuvre.

Une poursuite infernale s'engage dans les rues et les cieux de Germania le jour où la fille du Kaiser échappe de peu à une tentative de meurtre. Objectif : retrouver les commanditaires. La chose serait bien plus aisée s'il ne s'agissait pas en réalité d'un gigantesque complot, qui se développe dans l'ombre depuis trop longtemps.
 
 


Je tiens tout d'abord à remercier les Edition du Chat Noir pour ce Service-Presse

Avant-Propos : Je n'ai pas d'excuse ... Non, vraiment. Je n'ai pas du tout d'excuse, j'ai reçu ce roman à la fin de ma grossesse, je l'avais commencé ensuite, je l'ai lâchement oublié dans ma bibliothèque.  Je ne l'ai revu qu'il n'y a 2 semaines pour me rendre compte que je n'avais jamais terminé le roman et que l'Editeur attendait ma chronique... Sorry, vraiment je suis navrée !!!!!!!!!!!!!!

Et donc, j'ai pris le taureau par les cornes et je me suis remise dans le bain des aventures de Viktoria, qui je l'avais oublié méritait à certains moments de se faire bousculer pour ses raisonnements. Mais je vais l'excuser car, elle est quand même pourchasser et que ces assaillants ne lui veulent pas que du bien dans une ville régit par un Keiser, plus que machiavélique.
 
Avant d'étayer ma chronique, je voudrais revenir sur un point que je néglige assez souvent et pourtant dieu seul sait que c'est pour moi, le seul tips qui fait que je souhaite m'intéresser à un roman étant donné que je ne lis jamais les résumés : la couverture.  Lorsque j'ai reçu le roman, je n'ai pas voulu l'ouvrir ou l'abimer. La couverture en relief est juste sublime les détails sont très très bien fait et sont plus que représentatif de l'histoire et donc, je pense qu'il revient de féliciter le graphiste ou tout autre personne ayant travaillé sur celle-ci car moi je suis tombée des nues, 10/10 !!!!
 
Pour ce qui est de la trame et de l'histoire, étant donné que j'ai lu celle-ci en deux fois, j'ai deux points de vue, ca j'ai pris du recul.  Autant dans la première partie ou l'on dépeint le décor et présentation des personnages, j'ai trouvé l'histoire plus qu'intéressante autant dans ma seconde lecture, je l'ai trouvé lourde à certains moments et pourtant ce n'est pas le manque de bouleversement ou d'actions qui manque mais voilà j'ai perdu le fil conducteur et je me suis demandé si on n'avait pas trop marqué au feutre noir, cette Europe de 1900. Tout est sombre, limite glauque, les personnages eux, ne sont pas en reste.  Car outre, Vik on découvre ses camarades de route : Maxwell et Jeremiah.  Qu'on aime à détester.
 
Point plus que positive à l'égard de l'auteure : la précision détaillé de l'environnement dans lequel l'histoire se passe, cela vous mets dans l'ambiance, je n'irais pas jusqu'à dire vous transporte mais aucun détail n'est mis de côté et donc vous vivez, vraiment l'aventure de Vik.
 
Enfin, malgré cette coupure pub, dans ma lecture, l'histoire fluide et rocambolesque de Vik ne vous laisse pas indifférente, et plaira, vraiment aux adeptes de science-fiction, moi ce n'est pas ma tasse de thé, mais j'ai su apprécié le roman comme il fallait et selon mes connaissances du genre.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)