mercredi 3 juin 2015

Les brumes d'Avallach de Marah Wolff

 
 
 
Editeur : Michel Lafon
Collection : Jeunesse
Nombre de pages : 344
Date de publication livre : 23.10.2014
Date de publication ebook : 23.10.2014
Genre : YA, fantastique
Prix : 9.99 - 14.95€
 
 
 
 
près le décès de sa mère, Emma, dix-sept ans, quitte les Etats-Unis pour rejoindre la seule famille qui lui reste sur la petite île de Skye en Ecosse. Là-bas, elle rencontre Calum, un étrange jeune homme. Tour à tour prévenant et glacial, il semble cacher un secret inavouable. L'adolescente ignore qu'en se rapprochant de lui elle les met tous les deux en danger de mort... Emma découvre alors que les inquiétantes légendes des brumeux Highlands sont bien réelles. Et qu'avec Calum ils sont peut-être le dernier espoir de deux mondes que tout oppose.
 
 
 
 

Ouh lala, j’avais eu pas mal de bons échos sur ce roman et en ce qui ME concerne ce fut la douche froide.
Attention, pas d’un bout à l’autre, heureusement.  Mais dans les grandes lignes je n’ai accroché à toute l’histoire.  Je dirais que 2.5/4 du roman m’a semblé fort lourd.  Est-ce dû au faite que tout ce qui traite au fantastique ce n’est pas – du tout – ma tasse de thé, au départ.  Peut-être !! Non, ce qui a surtout plombé ma lecture c’est le personnage d’Emma.  Elle m’a plombé, fatigué, j’ai eu envie d’entrer dans le roman à certains moments et de lui mettre quelques claques.  Mais bon c’est une ado de 17 ans, qui vient de perdre la seule famille qu’elle avait, sa mère dans d’atroce circonstance, et improbable au vu de la phobie familiale – peur de l’eau -. Qui va être catapultée de Washington à Skye, en Ecosse en moins de deux semaines.  Oui, j’ai eu un peu pitié pour elle. 
Emma, va se retrouver au sein d’une nouvelle famille, aimante et elle va rencontrer l’Amour avec le beau Calum.  Jusque-là, rien de neuf sous le soleil des histoires « impossibles ».  Même si l’on se doute que Calum est un être venu dans un autre monde, je ne m’attendais pas à ça.  Quoi que, avec le recul j’aurais dû faire le rapprochement avec Nessie !!!!
L’histoire est/était, intéressante mais arrivée à la moitié du roman, et devoir subir les pleurnicheries d’Emma.  Ça m’a gonflé !!! Je la pensais plus solide que ça.  Oui, il faut en avoir des c**** pour accepter une telle relation, mais voilà, je ne l’ai pas du tout trouvé crédible.  A ne pas vouloir écouter ce qu’on lui disait, à n’en faire qu’à sa tête.  Pour le bien de tout le monde on te demande de te taire.  Noooon, madame fait l’inverse, fait profil-bas, non rien de tout ça.  Pfff, et j’en passe.  Et pourtant ça avait si bien commencé et je savais qu’en lisant un YA, j’allais avoir des moments de somnolences, mais làààààà, Emma tu as tué dans l’œuf mon plaisir, déjà que ça n’était pas gagné d’avance la fusion YA-fantastique.
Calum, pour sa part, je l’ai trouvé fort absent.  Il était là, jouait son rôle de petit ami d’un soir – si je puis dire -, mais voilà les codes d’honneur de son clan, l’ont pas mal refreiné et donc, je n’ai pas eu l’impression de découvrir un personnage.  Dommage.
Au fil de l’histoire, on en apprend un peu plus sur Calum et sa population, grâce entre autre au Docteur Erickson.  Le passé d’Emma est aussi mis en avant.  D’autres personnages vont venir jalonner l’histoire afin de lui donner un peu de « piquant ».  Mais pour ma part, ce n’était pas suffisant.
Bon, ben que vous dire de plus, si ce n’est que je lirais –peut-être – la suite, afin de connaitre les déboires de ce couple mixte, mais si on garde le même sale caractère du point de vue de l’héroïne et bien je jette d’ores et déjà mon tablier, veut pas me tirer une balle dans le pied en pleine lecture.

 


1 commentaire:

  1. Oh dommage, pour ma part c'était une belle découverte :(

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)