dimanche 8 juin 2014

La trilogie italienne, tome 3 - Tout entière de Irène Cao




Couverture de La Trilogie italienne, tome 3 : Tout Entière
 
 
 
Auteur : Irène Cao
Edition : JC Lattès
Collection : Littérature étrangère
Nombres de pages : 300
Parution livre : 5 mars 2014
Parution ebook :
Prix : Entre 10€ - 14€
Thème : amour, passion, souffrance
 
 


Avancer sans amour et sans attaches, à l'abri des sentiments et de leurs effets dévastateurs : ainsi entend vivre Elena. Depuis qu'elle a renoncé à sa passion absolue pour Leonardo et à la stabilité de son histoire avec Filippo, elle est devenue une autre femme. Elle multiplie les sorties et les amants, joue avec le feu, cherche par tous les moyens à remplir le vide dévorant qui la hante. À Rome, elle ne peut compter que sur Paola, sa collègue un peu râleuse, et Martino, le timide étudiant qui ne cache pas son faible pour elle. Eux seuls se souviennent de celle qu'elle était avant de se perdre complètement.
Un jour, pourtant, tout s'arrête : Elena a un grave accident. Lorsqu’elle se réveille à l'hôpital, elle trouve Leonardo à son chevet… Afin de la sauver d'elle-même, il décide de l'emmener sur son île natale de Stromboli. Mais ni l'un ni l'autre ne s'attend à ce que leur réserve le destin.
 
 
 
 
** SPOLIAGE du tome 1 et 2 **
 
 
 
A la suite de sa rupture avec Léonardo dans le tome 1, et leur jeu de je t'aime moi, non plus dans le tome2, ou elle pense ses blessures dans les bras du pauvre Filippo. Léonardo qui revient dans sa vie, la chamboule pour lui dire qu'il l'aime et la quitte le jour suivant, pour une autre.  Je m'attendais à un peu plus de force caractère dans le dernier volet, et à une bonne mise au point.
 
 
On découvre dans le dernier tome une Eléna en quête de reconnaissance, car elle s'est complètement perdue : dixit la jeune oie toute gentille, welcome à miss Dévergondé au point d'en arriver à un tel extrême qui m'a juste donné envie de stopper ma lecture ... On ne fait pas ça à sa meilleur amie...
 
 
J'attendais énormément de ce dernier tome, et pour le coup je ne dirais pas que je suis déçue mais les évènements vont beaucoup trop vite. Elena a trop vite pardonné Leonardo, alors qu'il est le sujet de sa décadence, je m'attendais à un peu plus de soutien de la part de Leonardo, face à Elena.  Pour le coup, un petit bisou et on n'oublie tout, cela rejoint ma première impression d'Elena, cette volonté de toujours lui plaire au risque de ce perdre.  Car Elena s'est perdue durant cette histoire, et les évènements ont été tellement vite entre eux qu'on ne sait pas dire à quel moment Elena est revenue "réellement".
Pour Leonardo alias "Monsieur je ne me foule pas", je n'entrerais pas dans les détails de sa Grandeur, mais je suis fortement déçu du personnage... "Je t'aime mais pour ton bien, je te quitte... Mais, je t'aime...". Si vous avez la solution à ce sudoku, je suis preneuse.
 
 
De manière général, la trilogie a été plaisante à lire, même si j'insiste sur le faite que ce n'est pas du tout un roman érotique -  ce n'est pas parce que trois scènes hot, ont lieu qu'on peut parler d'érotisme, please -.
Cette histoire destructrice, - car je n'ai pas ressenti à un seul moment "LE VRAI AMOUR" entre les protagonistes - , m'a vraiment mis les boules.  Je m'attendais à plus de cette histoire et pour le coup, je ne suis pas déçue mais quelques chapitres supplémentaires auraient été intéressants pour la lecture.
 
Enfin, pour les amateurs de roman torturés cette trilogie est faite pour vous.
 
 
 
 
Lue dans le cadre du challenge "Week-end 100% Romance"
 






 
 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre visite et votre message ... Fruit de la survit du blog :)